05 décembre 2009

My beard grew down to the floor and out through the doors, of your eyes, begonia skies like a sleepyhead

ça fait trois semaines que je dis qu'il faut que je le fasse, et les révisions de partiels me gavent trop. Alors allons-y, c'est parti pour Passion Pit #2.

passionpit


     Suite au concert du samedi, j'ai développée une espèce de pulsion/addiction à Passion Pit en live. Donc après avoir convaincu F. d'y aller avec moi, j'ai acheté en urgence les places pour aller les voir en ce jour de commémoration de l'armistice de 1918 -c'est toujours bien de s'en souvenir. Donc nous sommes arrivées tranquillement 3/4h à l'avance, on a bien eu le temps de faire la queue, d'entendre parler de Mando Diao, de regretter d'avoir oublié les flyers à la maison -Mando Diao qui ont du annuler à la dernière minute, mais c'est une autre histoire-, de nous raconter nos vies -la fac ça suffit pas, en même temps, c'est la première fois depuis très longtemps que j'allais pas toute seule à un concert-, d'apprendre qu'il y a une première partie -c'était même pas écrit sur les places achetées la veille- et plein d'autres choses.
Ensuite on est rentrées, et là on a pu admirer tous les instruments de la première partie -je te dirais leur nom quand on arrivera au moment où j'apprends leur nom. On a attendu que la salle se remplisse, parce que j'ai bien cru qu'on allait être que 50. Mais bon, ça c'est quand même bien rempli.

DSC00040


      Kissaway Trail a commencé à jouer. C'était bien, planant, le chanteur est trop mignon, en plus il chante bien, j'ai juste pas compris à quoi servait le bassiste -juste au-dessus de moi, mais bon, tu l'avais déjà deviné-, qui jouait toujours la même note à intervalles réguliers. A un moment il a joué 3 accords c'était le messie. J'ai bien aimé aussi la guirlande de cœurs rouges lumineux, ça faisait un peu je sais pas trop quoi, mais c'était mignon. Non, leur concert était vraiment bien. Par contre après j'ai fait des recherches sur internet, j'ai écouté leur album, regardé leurs clips, mais j'ai pas du tout accroché. Donc mon conseil c'est écoute pas, mais si t'as l'occasion de les voire en concert, saute dessus, c'est une belle expérience.

14352_184781553172_6531748172_3125104_3507661_n


     Ensuite, des filles à coté de moi on fait tourner le bassiste en bourrique -mais sans le faire exprès. Je le raconte là, parce que ça me parait important de dire à quel point les Kissaway Trail sont gentils. Elles ont demandé un médiator, il a cherché dans toutes ses poches, son porte-feuille -je déconne pas, j'ai halluciné quand il l'a sorti- et a fini par en trouver un. Mais comme c'était des jumelles, il était trop gêné, alors elles lui ont demandé des baguettes, et il est allé en chercher, c'était vraiment mignon. C'est comme le chanteur, j'ai pris une photo avec lui, et je lui ai dit "I feel so small", mais juste comme ça, parce que je suis très petite et lui très grand, et lui il s'est baissé et s'est mis dans une position pas possible pour avoir l'air moins grand à côté de moi -alors que dès le départ il faisait la photo à contre-cœur parce que ça le gavait-, enfin bref, les Kissaway Trail ils sont vraiment super adorables.

DSC00043


     Enfin, les choses sérieuses. Passion Pit démarre. J'avais vérifié, la set-liste était la même que celle du samedi. Michael s'installe au piano, commence à chanter, et ouah, malgré le mauvais son de la salle, le micro est bel et bien branché, et on l'entend. Sauf que ça va pas. Le claviériste-tête-pensante-avec-53 000 pédales a du mal, d'après ce que j'ai compris seules la moitié des pédales étaient branchées, et il n'a fait que se plaindre tout le concert. Lui qui était si jovial quelques jours avant. Il y a eu un moment aussi où Nate a cafouillé avec les samples, il en a envoyé trois différents avant de trouver le bon. En fait techniquement parlant c'était assez mauvais. Et l'ambiance n'était pas vraiment folle. Enfin, c'était l'ambiance lyonnaise quoi. Et même si je me suis éclatée sur la plupart des chansons, le cœur n'y était pas. Et pour cause : Michael était mort. Plus de voix, à certains moments on ne l'entendait plus, mais ça n'avait rien à voir avec les réglages, c'était sa voix qui ne tenait pas le coup. Ses traits transpiraient la fatigue, il était encore plus autiste que d'habitude, il avait clairement envie de ne pas être là. ça se ressentait. Fais-moi ça à moi je mœurs aussi, j'ai passé une partie du concert à pleurer parce que j'avais mal pour lui. On voyait qu'ils ne sont pas encore habitués à tourner, et que le retour à la maison était proche -il leur restait une ou deux semaines à passer en Europe. Cependant, pour le rappel, ils sont arrivés sur scène morts de rire, même Michael, et ils se sont éclatés sur leurs deux dernières chansons. J'ai oublié la première, la deuxième c'était The Reeling, comme d'hab, et la chanson m'est encore rentrée dans le corps, y'avait plus aucune barrière entre eux et nous comme au début, et c'était génial. C'est le seul moment où j'ai retrouvé mon sentiment du samedi soir, mais mon dieu que c'était bon.

DSC00042

J'ai pas de photos du concert, mais comme une photo-bateau par groupe ça suffit, j'ai mis ma belle photo de la guirlande-cœurs et mes trophées. Btw, Nate m'a confirmé la fatigue du groupe.

Posté par thecrystalship à 20:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur My beard grew down to the floor and out through the doors, of your eyes, begonia skies like a sleepyhead

Nouveau commentaire