19 février 2009

Lady Divine

Alela Diane

656902677_l

l_a238e9999ab9456ca6422b08f1c58634     Je l'ai découverte en lisant sa critique dans les Inrocks. J'ai bien aimé les chansons de son premier album de qu'ai écoutées, et là, hier, je suis allée à la fnac et j'ai sauté sur l'occasion. Le second étant sorti la veille, je l'ai pris. To Be Still. J'avais déjà à l'oreille deux extraits. Finalement, je n'ai pas eu tort d'opter pour ce CD, car ce ne sont pas quelques chansons, mais tout l'album qui est adorable. Ouais, adorable, comme fait pour être adoré. Je n'ai jamais écouté beaucoup de folk, mais j'aime ça. Sa voix me rappelle beaucoup celle de Sinead O'Connor. Et je me suis rendue compte vers la fin que les choeurs m'évoquaient souvent certaines chansons d'Enya. Non, la comparaison n'est pas poussée, c'est juste les choeurs, et ayant écouté Enya toute mon enfance (et aujourd'hui encore), j'ai toujours ses chansons en tête. L'album alterne chansons folks très américaines, qui ont un léger arrière-goût de country (léger, puisque j'aime) et qui donnent l'impression de se balader dans des champs Goergiens, en Louisiane ou encore au Texas (Dry Grass & Shadows, To Be Still), et ballades, refroidies par le violon pour certaines (White As Diamonds, My Brambles), et à la rythmique entrainante et chaude pour d'autres (The Ocean, Tatted Lace). The Alder Trees nous donne envie de se rouler dans les feuilles mortes, de s'abandonner à leur danse virevoltante, quand Every Path évoque des mélodies Asiatiques. Enfin, l'album est clos par l'entraînant Lady Divine, qui donne vraiment envie de réécouter instantanément l'album, de ne jamais cesser d'écouter Alela (d'ailleurs, je me le suis fait trois fois de suite).
     Peut-être -je l'espère, très très fort - la suite début Avril quand je l'aurais vue à Lyon. A ce sujet, si quelqu'un est interressé pour y aller, qu'il me fasse signe, mes parents refusent de me laisser aller à un concert à Lyon toute seule (à Valence je peux, mais pas Lyon).

l_f55d59f3e7a3e10cecc7ee974ea9bb71When the day, when the day falls to the line
At the end, oh !the end of my time
I call to the dark "Take the bones off my back!"
And I chant to the black "You were my lady divine!"
'Cause my children are in hiddind, mortar and pestle the grind
Song whistled through white teeth do scuff the days
Those song for children to sing!

When the chairs are tucked into the fading song
And the end silver pores has grown long
Oh! they call to the dark "Take the bones off my back!"
And I chant to the black "You were my lady divine!"
The glowed like a bitter wine in their bellies
Beacuse the bones have been removed from their hunched over backs
And their children are all grown now, mortar and pestle they grind
Song whistled through white teeth do scuff the days
Those song for children to sing!

White As Diamonds (clip)

Posté par thecrystalship à 20:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Lady Divine

Nouveau commentaire